dimanche 4 janvier 2015

Promesses manquées

J’ai pleuré tout le bleu d’hier qui passe et disparait,
L’esquisse d’une toile qui autrefois promettait.
Sur le  mur gris de nuit se perdent cent nuances,
La couleur de ce songe qui m’oppresse et me tente.


Et puis j’ai posé mon rêve sur la goutte d’eau,
En partance, dès bientôt, vers le grand océan.
Ma tristesse, ma démence, dérivent comme le radeau,
Sur les eaux, tout en bas, qui baignent la terre immense.

Je ne sais pas si demain a été ou sera,
Ni combien, ni pourquoi trop fort je t’ai aimé.
Du puits des souvenirs naît quelquefois l’oubli,
L’oubli qui demain abritera ton absence.



                                                                  Juin 2006.

1 commentaire:

Yannick a dit…

Comme je sens ces mots sur le papier de ton coeur.