samedi 12 septembre 2009

Nourriture

Voici un extrait du 1er livre de Fabienne Verdier "Passagère du silence" où elle relate 10 années d'initiation en Chine auprès d'un maitre calligraphe. Un jour, à l'occasion d'une promenade, voici ce que ce dernier lui transmet :
"Admire la puissance de l'esprit: tu es ici, allongée sur le versant d'une montagne chinoise, et ton esprit peut se transporter dans ton pays natal ! L'esprit possède des possibilités d'excursion infinies ; tu dois t'en servir pour voyager. Il établit des connexions tout seul ; il est de même nature que le nuage qui passe ; le stable n'existe pas pour lui. Suis ses variations sans fin. Il faut accepter nos pensées diverses, même contradictoires. Pour le nourrir, sois attentive à la petite brume du matin, au balancement de la branche dans le vent, à tous les lieux où tu te trouves car les lieux cultivent l'esprit. Pourquoi t'aurais-je amenée ici sinon pour cette raison? Nourris ton esprit, pas seulement de connaissances livresques comme tant de gens, mais de la réalité qui t'entoure (...)"

Aucun commentaire: